Introduction


Intervention de Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation Res Publica, lors du séminaire "L'avenir de l'Inde, entre intérêt national et aspirations régionales et mondiales" du mercredi 9 septembre 2020.


Mesdames,
Messieurs,
Chers amis,

Nous reprenons ce soir le cycle de nos séminaires dans des conditions nouvelles qui nous amènent à leur donner un format plus resserré.

Le séminaire d’aujourd’hui est consacré à l’Inde, un grand pays auquel nous nous étions déjà intéressés à l’occasion d’un colloque il y a quatre ans [1] auquel participait déjà Jean-Luc Racine, chercheur à la FMSH, directeur de recherche émérite au CNRS - Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud de l’EHESS, chercheur senior à Asia Centre et auteur de nombreux ouvrages. Un peu de temps s’est passé, les choses ont évolué en Inde et dans l’environnement international. La montée de la Chine s’est accélérée. Les tensions avec les États-Unis ont changé la donne internationale.

Pierre Antonmattei, dont l’ouvrage remarquable, L’Inde de tous les possibles, est paru en 2019 aux éditions Michalon, et Jean-Luc Racine échangeront avec les experts éminents qui nous font l’honneur de leur présence. Ne pouvant les énumérer tous, je citerai notre ancien ambassadeur en Inde, Bernard de Montferrand, des représentants de l’ambassade d’Inde et du Quai d’Orsay et des gens qui ont réfléchi aux problèmes des civilisations, je citerai Jean-Michel Quatrepoint, Pierre Conesa, d’autres encore.

Nous voudrions ce soir mettre le projecteur sur la notion d’hindouïté (hindutva). Le Premier ministre de l’Inde, Narendra Modi, qui, réélu l’an dernier, dispose de la majorité absolue au Parlement, est le leader du BJP (Bharatiya Janata Party, « Parti du peuple indien »), parti dit nationaliste. Nous essaierons de comprendre ce que signifie l’hindutva et de voir où cela nous conduit.
Le deuxième aspect sur lequel j’aimerais que nous nous penchions est celui de l’évolution rapide du contexte international. Comment l’Inde se positionne-t-elle entre les États-Unis et la Chine ? Quels sont ses atouts ? Quelles sont ses faiblesses ? Quelles sont ses marges de manœuvre ?

Ceci ne fait pas du tout obstacle à ce que soient traités d’autres sujets sur lesquels Pierre Antonmattei, à qui je vais d’abord donner la parole, s’est longuement étendu dans son livre panoramique, n’oubliant aucun aspect : L’Inde de tous les possibles. Titre judicieux parce qu’en effet il y a encore beaucoup de possibles. Pierre Antonmattei, qui a été directeur des Lycées à l’époque où j’étais ministre de l’Éducation nationale, avant, dans une époque plus proche, de diriger la formation de la police, est passionné par l’Inde et y consacre tous ses loisirs.

-----

[1] « Où va l’Inde ? », colloque organisé le 6 juin 2016 par la Fondation Res Publica.

Le cahier imprimé du colloque "L'avenir de l'Inde, entre intérêt national et aspirations régionales et mondiales" est disponible à la vente dans la boutique en ligne de la Fondation.

Fondation Res Publica I Mercredi 2 Décembre 2020 I | Lu 586 fois





Derniers tweets

SUIVEZ LA FONDATION SUR TWITTER

SOUTENIR LA FONDATION
Entreprises ou particuliers, soutenez la Fondation Res Publica

LIBRAIRIE EN LIGNE
Achetez en ligne les cahiers imprimés de la Fondation Res Publica
Fondation Res Publica

52 rue de Bourgogne
75007 Paris France
Tél : +33 (0) 1 45 50 39 50
Fax : +33 (0) 1 45 55 68 73
Contacter la Fondation