Accueil


Intervention de Jean-Pierre Chevènement, Président de la Fondation Res Publica, au colloque "Le Maghreb et son nord" du 17 février 2014.


Mesdames, Messieurs, bonsoir.

J’ai le plaisir d’accueillir ce soir un certain nombre de personnalités, d’experts des problèmes du développement (au Maghreb en particulier), des relations économiques et scientifiques et des questions liées à l’esprit d’entreprise.

Nous parlons d’un sujet qui nous a toujours mobilisés, sujet difficile dont je persiste à penser qu’il n’est pas sans perspectives, bien au contraire. « Le Maghreb et son nord », la formulation peut étonner. En effet, le Maghreb débouche au nord sur la mer Méditerranée et l’océan Atlantique mais à quelques encablures surgit le rocher de Gibraltar, et on découvre l’Espagne, le Portugal, la France, l’Italie mais aussi l’Allemagne, la Grande-Bretagne… Tous ces pays s’intéressent au Maghreb et celui-ci doit s’intéresser à eux.

Le propos n’est pas d’enfermer le Maghreb dans une relation privilégiée avec la France. Le « dialogue 5+5 » [1] fonctionne assez bien. Et si le Maghreb est ouvert tant vers son sud qu’à l’est et à l’ouest (il faut s’en réjouir) la proximité géographique joue un rôle très important. « Tout État fait la politique de sa géographie ». Cette formule attribuée à Napoléon implique une relation spécifique entre le Maghreb et son nord immédiat. Plusieurs facteurs concourent à faire de la mer Méditerranée occidentale un espace d’échanges qui pourrait être développé.

C’est sur cette problématique que nous avons choisi de consulter M. Francis Ghilès, Senior Researcher au Centre d’Étude et de Documentation Internationale de Barcelone (CIDOB). Franco-britannique, il fut longtemps correspondant du Financial Times pour l'Afrique du Nord. C’est à lui que je demanderai d’ouvrir ce colloque dont je remercie Jean-Yves Autexier d’avoir eu l’idée et d’avoir pourvu à son organisation. Nous entendrons ensuite M. Walid Bel Hadj Amor, directeur général adjoint du groupe Comete et président du Centre tunisien de veille et d’intelligence économique. Lui succédera le professeur Abderrahmane Mebtoul, professeur des universités à Oran, expert international, qui connaît bien des problèmes assez divers (énergie, géostratégie etc.). Enfin M. Mostapha Bousmina, Chancelier de l'Académie Hassan II des Sciences et Techniques, président de l'Université Euro-méditerranéenne de Fès, conclura ce premier tour d’horizon. Je relancerai par quelques mots le débat entre les intervenants que je remercie d’avoir fait un long déplacement pour être parmi nous.
Il est important que nous parlions de manière assez libre et aussi franchement que possible de ces sujets souvent abordés avec une langue de bois par crainte de froisser les susceptibilités. Chaque pays connaît un développement intéressant, remarquable à divers points de vue. Au Maroc, en Algérie, en Tunisie, des avancées ont été réalisées, il faut le reconnaître. En même temps nous savons très bien qu’à ce jour la dimension du Maghreb n’est pas vraiment prise en compte. Cette situation est appelée à changer. Il faut y préparer les esprits et ne pas remettre à demain ce que nous pouvons faire aujourd’hui, même si le sujet est difficile.

Je salue dans la salle la présence de nombreux experts dont Mme Michèle Gendreau-Massaloux qui a été Recteur de Paris et Recteur des Universités francophones et des ambassadeurs éminents. Je ne citerai pas toutes les personnalités qui nous font l’honneur de leur présence parce que j’en oublierais sûrement.

Je me tourne vers M. Francis Ghilès pour lui demander d’ouvrir le débat.

----------------------
[1] Le  « Dialogue 5+5 », regroupant cinq pays de la rive nord de la Méditerranée (Italie, Portugal, France, Espagne, Malte) et les cinq pays de l’Union du Maghreb arabe (Algérie, Maroc, Tunisie, Libye, Mauritanie), fut instauré en 1990 pour engager un processus de coopération régionale en Méditerranée occidentale.

-----------------
Le cahier imprimé du colloque "Le Maghreb et son nord" est disponible à la vente dans la boutique en ligne de la Fondation

Fondation Res Publica I Lundi 23 Juin 2014 I | Lu 1816 fois





Derniers tweets
#Catalogne / Une tribune de J-E #Schoettl > "Le projet des indépendantistes catalans est éradicateur" https://t.co/tSWFqEteUY #ResPublica
Lundi 16 Octobre - 09:48
#ResPublica organisera le 21 nov. une rencontre en hommage à Max #Gallo, "la fierté d'être français" > https://t.co/oyx5aCU1km
Vendredi 13 Octobre - 11:01
A lire > "#Civilisation, avec ou sans 's'?" avec #Debray (@revueMediuM), @MichelOnfrayTv et @chevenement https://t.co/mNBuptt64e #ResPublica
Jeudi 12 Octobre - 09:56

SUIVEZ LA FONDATION SUR TWITTER

SOUTENIR LA FONDATION
Entreprises ou particuliers, soutenez la Fondation Res Publica

LIBRAIRIE EN LIGNE
Achetez en ligne les cahiers imprimés de la Fondation Res Publica
Fondation Res Publica

52 rue de Bourgogne
75007 Paris France
Tél : +33 (0) 1 45 50 39 50
Fax : +33 (0) 1 45 55 68 73
Contacter la Fondation