Accueil par Jean-Pierre Chevènement


Accueil de Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation Res Publica, au colloque du 9 décembre 2008, L'Etat face à la crise.


Accueil par Jean-Pierre Chevènement
Mesdames, Messieurs, je vous remercie de votre présence à ce colloque que nous consacrons à un sujet essentiel, à la fois abstrait et concret : l’Etat, l’Etat face à la crise, l’idée de l’Etat, les formes de l’Etat, la réforme de l’Etat, celle dont on parle et celle qu’il faudrait faire. Cette question, au cœur de nombreuses déclarations du Président de la République, mérite qu’on s’y appesantisse quelque peu.

Après avoir traité « Les crises financières à répétition » (1) nous sommes aujourd’hui devant la question de « l’Etat face à la crise », en France, en Europe et dans le monde.

L’Etat vient de loin. La souveraineté de l’Etat était déjà d’actualité au XVIe siècle où Jean Bodin la théorisa. La fin du XVIIIe siècle vit la constitutionnalisation de l’Etat à partir du concept de souveraineté populaire. Dans la dernière période apparurent les formes de l’Etat moderne : l’Etat providence, l’Etat programmateur, l’Etat né du New deal (peut-on le réduire à un simple aménagement des rapports entre l’Etat et le marché ?)

Enfin, nous connûmes la réduction du périmètre de l’Etat. Vous vous souvenez sans doute du discours d’investiture de Ronald Reagan en 1981 : « L’Etat n’est pas la solution à notre problème, il est le problème ». Cette phrase devint le programme des vingt-sept années qui ont suivi.

Pour parler de ce sujet , nous avons le concours précieux de Marie-Françoise Bechtel, conseiller d’Etat, ancienne directrice de l’ENA, de Jacques Fournier, lui aussi conseiller d’Etat, ancien secrétaire général du gouvernement, de Jean-Michel Quatrepoint, auteur d’un livre remarquable : « La crise globale » (2), de Dominique Garabiol, banquier et membre du conseil scientifique de la Fondation Res Publica, enfin de Jean-Luc Gréau, économiste, auteur d’un livre tout à fait exceptionnel que je prends la liberté de vous recommander : « La trahison des économistes » (3).

------------
1) « Crises financières à répétition, quelles explications, quelles réponses ? » Colloque tenu le 27 mars 2007
2) Jean-Michel Quatrepoint « La crise globale. On achève bien les classes moyennes et on n’en finit pas d’enrichir les élites ». Ed. Mille et une nuits, septembre 2008.
3) Jean-Luc Gréau « La trahison des économistes ». Coll. Le débat, éd. Gallimard, septembre 2008.

Fondation Res Publica I Mardi 9 Décembre 2008 I | Lu 2798 fois


VOIR AUSSI : crise, etat



Derniers tweets
Un autre point de vue sur les excédents commerciaux allemands... https://t.co/CJTzR2wkXf via @Independent
Lundi 24 Juillet - 18:31
En complément de notre colloque de mai > "#Turkey's #Erdogan turned a failed coup into his path to greater power" https://t.co/8iXCRysH5m
Lundi 24 Juillet - 18:06
"In Urban China, Hardly Anyone Is Using Cash Anymore" via @nytimes https://t.co/yYT1ofNn6e
Lundi 24 Juillet - 18:02

SUIVEZ LA FONDATION SUR TWITTER

SOUTENIR LA FONDATION
Entreprises ou particuliers, soutenez la Fondation Res Publica

LIBRAIRIE EN LIGNE
Achetez en ligne les cahiers imprimés de la Fondation Res Publica
Fondation Res Publica

52 rue de Bourgogne
75007 Paris France
Tél : +33 (0) 1 45 50 39 50
Fax : +33 (0) 1 45 55 68 73
Contacter la Fondation