Accueil et introduction par Jean-Pierre Chevènemment


Accueil et introduction de Jean-Pierre Chevènement, Président de la Fondation Res Publica, au colloque "Quel avenir pour la francophonie?" du 12 décembre 2016.


Mesdames,
Messieurs,
Chers amis,
Je suis heureux d’accueillir nos invités : Mme Michèle Gendreau-Massaloux fut Recteur de Paris mais aussi Recteur de l'Agence Universitaire de la Francophonie ; M. Jean-Christophe Rufin, écrivain, membre de l’Académie française, fut ambassadeur au Sénégal ; M. Xavier Michel, ancien ambassadeur, fut le représentant permanent de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) auprès des Nations Unies à Genève et auprès de l’Union européenne à Bruxelles ; M. Stéphane Martin est le directeur général de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité ; enfin, M. Jérôme Clément, après avoir été notamment le patron d’Arte, est aujourd’hui Président de la Fondation Alliance française.

Quel avenir pour la francophonie ?
Un avenir en balance, ai-je envie de répondre. En effet, chacun perçoit intuitivement le formidable enjeu culturel, politique, économique que constitue la francophonie. Selon certains chiffres parfois avancés, la plaque tectonique francophone peut paraître impressionnante. D’autres chiffres relativisent son importance. Mais c’est un enjeu majeur. Pour la France il en va de sa visibilité européenne et mondiale. Pour des pays comme l’Algérie, le Maroc, la République démocratique du Congo, le Canada, l’appartenance à l’espace francophone est un grand atout.

Malheureusement on constate l’absence d’une politique vraiment cohérente. L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) agit par définition dans la dimension internationale. Mais nous sommes-nous donné, en France, les moyens d’être le moteur puissant de cette idée francophone ? Sur quel(s) ministère(s), sur quels crédits, sur quelle « idée de manœuvre » pouvons-nous nous appuyer ?
Nous Français, quel attachement portons-nous à notre langue ?

On peut toujours rêver, évoquer un chiffre de 700 millions de francophones en 2050, comme on a pu l’entendre… Mais, dans la réalité, qu’en est-il par exemple de la Loi Toubon ?
Nous avons fait appel aux meilleurs spécialistes pour nous en parler.

M. Stéphane Martin va nous parler du français en France.

-----
Le cahier imprimé du colloque "Quel avenir pour la francophonie?" est disponible à la vente dans la boutique en ligne de la Fondation.

Fondation Res Publica I Mardi 28 Février 2017 I | Lu 1109 fois


VOIR AUSSI : francophonie



Derniers tweets
Pour aller + loin sur les enjeux maritimes internationaux sur les plans géostratégique et militaire > https://t.co/1Nw7r5Ojel #ResPublica
Vendredi 24 Mars - 15:42
#francophonie > Erik #Orsenna: « N’oublions jamais qu’une langue est un cadeau ! » https://t.co/ApA1rwftWn #ResPublica
Vendredi 24 Mars - 15:39
Elie #Cohen : « Je crains une pénurie massive d’ingénieurs en #Europe » https://t.co/JG4iooaZ6R #semainedelindustrie #industrie
Vendredi 24 Mars - 15:38

SUIVEZ LA FONDATION SUR TWITTER

SOUTENIR LA FONDATION
Entreprises ou particuliers, soutenez la Fondation Res Publica

LIBRAIRIE EN LIGNE
Achetez en ligne les cahiers imprimés de la Fondation Res Publica
Fondation Res Publica

52 rue de Bourgogne
75007 Paris France
Tél : +33 (0) 1 45 50 39 50
Fax : +33 (0) 1 45 55 68 73
Contacter la Fondation